samedi 1 mai 2010

brrrrrrr

*
*
*
*
*
*
*
*


Je ne pouvais pas m'empêcher de calculer le montant de son découvert à chaque nouvel achat. J'en ai même fait des cauchemars...
Mais ça ne m'a pas empêchée de m'offrir des nouvelles sandales!

1 commentaire:

Hans-Georg Lundahl a dit…

J'ai lu quelques prix de nourritures et vêtements en Down and Out in Paris and London par George Orwell. Je n'aime pas le livre, il se livre un peu trop à citer "Charlie" qui est un type dégueu, mais à propos:

1933 (ou 32?) le lait était à 80 c. le demilitre, le pain à 1 F. (100 c. donc) le demikilo, le café à 50 c. (moins qu'au café, mais plus qu'aux automates de la mairie actuellement) et un juif prenait une fourrure à 5 F, devinons qu'il la revendait plus cher ... et que les juifs sont souvent plus sympas aujourd'hui.